Revalorisation des pensions, la spoliation des retraités se poursuit !

À fin octobre 2021, l’INSEE annonce une inflation de 2,6 %, et ce n’est sûrement pas fini ! Or, les pensions n’ont été augmentées que de 0,4% en janvier dernier. Nul besoin d’être statisticien pour voir que sur les 12 derniers mois (novembre 2020 à octobre 2021) : 2,6% – 0,4 %  = 2,2 % de perte de pouvoir d’achat

Pouvoir d’achat 2022 : avec 1,1 % le compte n’y est pas

Le gouvernement a décidé de ne revaloriser les pensions de base que de 1,1% au 1er janvier 2022. Au vu des règles officielles de calcul et du calendrier d’application(1), c’est un nouveau tour de vis à l’encontre des retraités! Cette revalorisation est nettement insuffisante pour compenser la perte de 2021 et endiguer celle prévisible pour 2022.

En effet, selon certaines estimations, le taux d’inflation 2022 pourrait avoisiner celui de 2021. C’est donc une perte annoncée d’au moins 1,5% que nous subirions encore.

Quant à la « prime inflation » de 100€ (soit 8,33€/mois), versée à ceux dont la pension est inférieure à 2 000 € net mensuels, ce n’est pas cette obole qui palliera la baisse de nos retraites! Pour FO, un plan de rattrapage du pouvoir d’achat des retraités devient de plus en plus urgent!

Face à cette politique de régression des pensions, plus que jamais la mobilisation s’impose pour récupérer ce que nous avons perdu.

Le 2 décembre, TOUS ENSEMBLE à la manifestation nationale à Paris !

(1)La loi de 2014 avait fixé au 1er octobre la revalorisation annuelle des pensions. En 2019, la date d’application de la revalorisation a été reportée au 1er janvier de l’année suivante (soit 3 mois de retard). La revalorisation résulte de la comparaison de la moyenne de l’augmentation des prix des 12 derniers mois par rapport aux 12 mois précédents. À ce jour, la période de référence prise en compte pour la revalorisation va de Novembre de l’année N à Octobre de l’année N+1.

[Lire le tract]