Grève historique du secteur télécoms et poste au Royaume-Uni

Au nom des travailleurs et des travailleuses du syndicat de FO Com en France, qui représente les travailleurs et travailleuses du secteur français des postes et télécommunications, nous avons apporté notre solidarité aux travailleurs et travailleuses britanniques pendant leur conflit social chez BT, Openreach, Post Office et Royal Mail.

En France, nous représentons des travailleurs de SFR, qui a été racheté par Altice en 2015. Nous savons qu’Altice est le plus grand actionnaire de BT, détenant 18 % de l’entreprise. Depuis le rachat de SFR, Altice a supprimé des emplois et réduit les coûts en France. Nous ne pouvons qu’être solidaire de nos amis anglais.

Chez Royal Mail, les quelques 5 % d’augmentation salariale proposés n’ont pas trouvé écho auprès du mouvement de grève. Le syndicat anglais CWU a clairement indiqué qu’il fallait aller plus loin. Comme pour les postiers français, la stratégie économique de Royal Mail dégrade les conditions de travail sans reconnaître l’engagement et les contributions des postiers britanniques.

L’inflation augmente particulièrement fortement au Royaume-Uni (18,6 % attendus d’ici la fin de l’année), et leur lutte pour que les travailleurs gagnent un salaire décent pour subvenir aux besoins de leurs familles est juste. Dans de nombreux pays, les travailleurs et leurs familles sont confrontés au même problème d’augmentation rapide des coûts en cette période de crise du coût de la vie. FO Com a demandé à BT de négocier avec le syndicat anglais et d’offrir une augmentation salariale équitable aux travailleurs. La Poste française devrait également s’en inspirer…