Women Rising Together

La 6e Conférence Mondiale des Femmes de l’Uni Global Union, dont FO Com est affiliée, s’est déroulée les 25 et 26 août 2023 à Philadelphie. L’événement a rassemblé plus de 500 participantes de 202 syndicats représentant 72 pays. Les discussions ont été axées sur les priorités stratégiques pour les quatre prochaines années :

  • Favoriser la représentation féminine au sein des syndicats, afin de faciliter l’accès aux postes de dirigeantes,
  • Lutter contre les violences et le harcèlement et soutenir la convention 190 de l’Organisation International du Travail (OIT). Cette convention a été ratifiée par la France au cours de la réforme des retraites. Malheureusement, aucune modification législative n’a eu lieu,
  • S’assurer que la cause des femmes devienne la priorité des syndicats, en les aidant à obtenir des droits à travers la négociation collective, un outil crucial pour le progrès social.

Depuis ces 5 dernières années, la crise sanitaire a complètement changé le monde. Elle a mis en exergue diverses inégalités, notamment une intensification des violences domestiques et un accroissement de la charge mentale des femmes. Les syndicats sont devenus une bouée de secours dans le monde du travail.

Puis, au moment où le monde se relève des suites de la pandémie, de nouvelles crises émergent, menaçant une fois de plus la société et le monde du travail. L’augmentation du coût de la vie au niveau mondial provoqué par la guerre en Ukraine a eu une incidence néfaste sur l’accès et la couverture des besoins et des droits fondamentaux tels que l’alimentation, le logement, la santé, l’énergie, etc.

Les congressistes ont donc considéré comme impératif que “les femmes se lèvent” pour :

  • Promouvoir un travail décent et un monde durable,
  • Œuvrer en faveur d’un monde sans violence, ni harcèlement,
  • Être partie prenante dans les syndicats,
  • Garantir la santé et la sécurité,
  • Agir en faveur de la jeunesse.

Ainsi, ces motions ont été débattues et votées à l’unanimité au vu de l’importance de ces thèmes. Les déléguées FO Com ont pleinement participé aux travaux et FO Com conserve son mandat au comité des Femmes.