Le télétravail de demain, au centre des négociations !

Depuis quelques années, FO Com travaille sur ce droit à la déconnexion tant revendiqué par les salariés. Les contributions et les recherches ont permis à FO Com d’être reconnu au niveau européen en 2016. Aujourd’hui, le sujet revient brutalement sur la table.

Alors que des milliers de travailleurs se voyaient refuser le télétravail pour des raisons techniques ou déontologiques, voici qu’en mars 2020 le COVID-19 les propulse manu militari en « travail à la maison » ou travail déporté, y compris ceux qui ne l’avaient pas demandé… Et la réalité a dépassé la fiction !

Qui serait assez pervers pour dire aujourd’hui que nous pourrions être en télétravail et en même temps garder ses enfants? Qui pourrait demander à ses salariés de centres d’appel de répondre du lundi au samedi de 8h à 20h?

Lors de cette période particulière, FO Com au sein de l’Uni Global Union (syndicat international) a participé à la rédaction d’un livret pour protéger les télétravailleurs [Lire le livret]

Partout en Europe, le télétravail est devenu un véritable enjeu car pour les employeurs, c’est l’opportunité de disposer d’une main d’œuvre à distance, réduisant le lien de subordination entre salarié et employeur. Pour FO COM, il est indispensable de retourner autour de la table des négociations pour mieux protéger les salariés, comme les cadres et managers.

Découvrez le film créé par Uni Global Union sur “le droit à la déconnexion”