Résolution du Comité confédéral national des 27 & 28 mai 2021

federal_ccn_foLe Comité Confédéral National (CCN) est une instance syndicale qui se réunit chaque semestre pour débattre de l’actualité et définir les orientations à prendre. Il en ressort une résolution qui, une fois votée, devient la nouvelle feuille de route pour tous les militants.

La résolution du dernier CCN, a été adoptée à l’unanimité. En voici quelques extraits :

 « Après désormais plus d’une année de pandémie, et malgré les nombreuses restrictions sanitaires qui affectent durement l’activité en général et portent atteinte de fait à l’exercice des droits syndicaux telles que la possibilité de réunions, d’informations et de contacts avec les salariés, de manifestations, les syndicats et militants FO n’ont pas confiné et ne confinent pas les revendications et l’action syndicale. »

« Cette situation (de pandémie) a mis à nouveau en évidence l’importance de l’intervention publique, des services publics et de la sécurité sociale (activité partielle, fonds de solidarité, dépenses de l’assurance maladie et de la branche famille). »

« Alertant depuis des années contre les politiques de santé menées par les gouvernements successifs consistant à n’envisager l’hôpital que sous l’angle de la rentabilité, conduisant à fermer des lits et réduire les moyens pour équilibrer les comptes, le CCN dénonce la gestion de la crise qui a fait des droits et libertés la variable d’ajustement de la pénurie des moyens de protection »

« Le CCN dénonce les politiques d’austérité et les contre-réformes exigées en contrepartie de l’emprunt européen. Le CCN sera particulièrement vigilant à ce qu’au sortir de la crise sanitaire et sociale, le « quoi qu’il en coûte » ne se transforme pas en « quoi qu’il en coûte » aux salariés, par le retour aux politiques d’austérité dans le cadre de l’application des critères de Maastricht et des mécanismes européens qui en découlent, politiques qui se sont montrées par le passé non seulement inefficaces mais également délétères, notamment pour les services publics. Le CCN considère en ce sens que la priorité doit être la satisfaction des revendications en termes de formations qualifiantes, d’emplois et de salaires, de droits à la retraite et de protection sociale. »

« Le salaire n’étant pas l’ennemi de l’emploi mais la clé d’une reprise économique au service du progrès social, le CCN rappelle sa revendication prioritaire et urgente d’une augmentation générale des salaires ainsi que son attachement au salaire différé. Le CCN revendique le SMIC à hauteur de 1 940 € bruts par mois, la revalorisation réelle des minima de branches (salaires et rémunérations annuelles garantis) et la revalorisation du point d’indice dans la fonction publique de 20 % ainsi que la revalorisation de toutes les grilles indiciaires. »

« Alors que le chômage atteint des niveaux records, le CCN réclame l’abandon de la réforme de l’assurance chômage, réforme inopportune et injuste. Le CCN réclame le retour à la convention du 14 avril 2017 et dénonce l’obstination du gouvernement à imposer sa réforme de l’Assurance chômage, dont l’un des objectifs est de réaliser des économies sur les droits des demandeurs d’emplois. »

« Le CCN réaffirme sa détermination pour l’abandon définitif de la réforme des retraites et non un simple report après les prochaines échéances électorales. Il dénonce les velléités d’intégrer au projet de loi de finances de la sécurité sociale, la part de budget de l’État consacrée à l’Agirc-Arrco et à l’Unedic. Le CCN reste opposé à tout nouveau recul de l’âge de départ à la retraite que ce soit par le biais d’un âge légal, un âge du taux plein, pivot ou d’équilibre ou par l’allongement de la durée d’activité. »

« Le CCN exige du gouvernement pour tous les services publics l’arrêt des suppressions de postes et de moyens et la création des postes et moyens nécessaires à l’accomplissement de leurs missions, dans les hôpitaux, les écoles comme dans tous les ministères confrontés à des restructurations. »

« Le CCN renouvelle son appel à l’arrêt des fermetures de services, écoles, trésoreries, maternités, hôpitaux… et à une relocalisation de proximité des services publics, à laquelle ne répond pas, loin s’en faut, le dispositif des maisons de services publics. »

« Le CCN rappelle que la lutte contre toutes les formes de discrimination dont sont victimes les salariés, les chômeurs, les retraités et les militants syndicaux, ainsi que la lutte pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, font partie intégrante de l’action syndicale. Le CCN revendique une égalité de traitement pour l’ensemble des salariés et condamne toute discrimination. »

« L’heure est à la préparation du rapport de force et à la mobilisation pour faire valoir les revendications à commencer par l’exigence de levée de l’état d’urgence et le rétablissement de tous les droits et libertés. Le CCN donne mandat au bureau confédéral de porter urgemment et solennellement cette exigence auprès du gouvernement. »

« Le CCN réaffirme que Force Ouvrière est prête à l’action commune sur ses revendications. »

Retrouvez l’intégralité de cette résolution