Augmentation des salaires dans les Télécoms: une urgence

Il y a urgence sociale et besoin d’un choc de solidarité pour répondre au choc de l’inflation.

FO est à l’origine de la demande de renégociation des Minimas de Salaires Conventionnels dans les télécoms.

Pendant que le SMIC a été revalorisé 2 fois de suite en mai et août 2022, les salaires minimas eux n’ont pas bougés. Et les prix continuent d’augmenter pour les déplacements, les courses alimentaires. L’inflation atteint 6%. Les prévisions tablent sur 7% d’ici la fin d’année. Les plus bas salaires ne s’en sortent pas.

Les entreprises télécoms affichent un déficit de plusieurs milliers d’emplois non-pourvus chez les cadres. Les salaires n’attirent plus. Dans les télécoms, on nous a abreuvés de restrictions budgétaires et modérations salariales par crainte d’inflation. La preuve du contraire se démontre aujourd’hui.

Pour FO, la crise est ailleurs : guerre en Ukraine, phénomènes climatiques, difficultés d’approvisionnement dans la chaîne de production, spéculations aussi.

Avant, on a demandé aux salariés de se serrer la ceinture pour éviter l’inflation. Maintenant, on demande aux salariés de payer l’inflation. C’est la double peine. Cela s’accompagne de la stupéfaction devant les dividendes distribués, et un rapport de Branche des Télécommunications qui montre une franche reprise, des bénéfices en hausse malgré des investissements lourds. Il faut maintenant de la reconnaissance auprès de ceux qui font la richesse du secteur : les salariés.

Pour FO Com, c’est :

  • Revoyure obligatoire dès 2% d’inflation supplémentaire,
  • Augmentation des minimas sans baisse du pouvoir d’achat comme un juste rattrapage de l’inflation 2022

 L’augmentation générale des salaires, c’est maintenant ! Des salaires pour le pouvoir d’achat !